Ecriture (tiret) Livres | (re)trouver le plaisir d'écrire, intéresser un éditeur

Relecture de textes  :
ma checklist personnelle

par | 21 commentaires

Ce que vous allez apprendre dans cet article :

  • Les domaines examinés
  • Quelques points d’amélioration

Comment travaille un conseiller littéraire pour la relecture de texte ? Voici une liste de points que je vérifie lorsque je relis un manuscrit.

Il est temps de vous dévoiler un de nos outils de travail à nous, spécialistes du conseil éditorial : la check-list ou grille de relecture. C’est un des moyens que nous nous donnons pour évaluer un texte.

L’analyse de cette grille nous permet ensuite de définir le profil de l’écrivain, et de le conseiller sur ses priorités de travail.

Il existe d’autres outils, dont je vous parlerai peut-être un jour. Et si vous voulez en savoir plus sur mon agence pro, c’est ici : Ecri-Sphère.

 

La checklist de relecture, ou comment un pro garde l'oeil sur tout...

Une check-list pour que le roman décolle

Checklist de relecture

Style

  1. Concordance des temps
  2. Clichés
  3. Pronoms sans maître
  4. Relatives imbriquées
  5. Trop de verbes (constructions avec infinitifs)
  6. Trop de forme passive
  7. Faux-sens, impropriétés
  8. Registre
  9. Trop d’adjectifs
  10. Trop d’auxiliaires
  11. Vague (« ça faisait comme des » « quelque chose de », « un peu »)
  12. Le tout-« petit », le tout-« grand »
  13. Phrases non verbales
  14. Lourdeurs
  15. Tournures fétiches
  16. Répétitions
  17. Orthographe illisible
  18. « et », « mais », « ça », « c’est »,

Personnages

  1. Réactions outrées
  2. Personnages stéréotypés
  3. Personnages mal caractérisés (buts, différences, motivations…)

Cohérence

  1. Obscurités
  2. Inconséquences (untel blessé au bras puis souffre de la jambe…)
  3. Anachronismes
  4. Impossibilités, incohérences temporelles, spatiales
  5. Impossibilités, incohérences psychologiques
  6. Impossibilités, incohérences sociales (richesse, préoccupations, temps libre…)
  7. Personnification (l’inerte, l’animal qui éprouve des sentiments)

Mesure dans les effets

  1. Trop de métaphores
  2. Lyrisme convenu (style pompier)
  3. Abus de digressions, grandes théories
  4. Trop de background
  5. Épate
  6. Trop de détails (types de vêtements, couleurs, nuances techniques)
  7. Cabotinage, gratuité

Narration

  1. « Chorégraphie » (dans la pièce, qui est où, fait quoi, va où)
  2. Complexité des locuteurs (pensées, discours rapporté en pensée…)
  3. Chronologie confuse
  4. Ellipses non décrites
  5. Traitement des scènes trop léger (pas d’exposition, de point d’orgue, de fin)
  6. Scènes inutiles (redondantes)
  7. Dialogues inutiles (dialogues de sourds, notamment dans l’exposition)
  8. Scènes qui finissent trop tard
  9. Scènes qui finissent trop tôt
  10. Scènes attendues mais manquantes
  11. Présentations de personnages manquantes

Scénarisation

  1. Exposition trop rapide
  2. Explications manquantes
  3. Portes mal refermées (à ne pas confondre avec une fin ouverte type « Master and Commander »)
  4. Fil du récit indiscernable

Certains termes de cette grille, mon internaute adoré, te semblent peut-être un peu cryptiques ? Tiens, voyons un peu comment tu les comprends !

Inscrivez-vous

… et restez informé(e) des nouveaux contenus.



(Vous êtes actuellement 1,129 inscrits !)

Inscrivez-vous

… et restez informé(e) des nouveaux contenus.



(Vous êtes actuellement 1,129 inscrits !)