Ecriture (tiret) Livres | (re)trouver le plaisir d'écrire, intéresser un éditeur

Votre musique pour écrire

par | 33 commentaires

Ce que vous allez apprendre dans cet article :

  • Comment utiliser le support musical en écriture
  • Comment organiser vos recherches et vous trouvailles

Vous avez tous, déjà, pu constater les affinités entre le son et la lettre. Écriture et musique s’influencent mutuellement, cela a commencé il y a bien longtemps, et cela se poursuit jusque dans le secret de vos feuilles blanches, à chaque mot que vous ajoutez à vos histoires. Nous allons aujourd’hui parler de l’utilisation efficace de musique pour écrire.

Musique pour écrire et distraction

J’avais mentionné sur le site la musique comme un stimulateur d’écriture, à condition de ne pas l’écouter durant la rédaction. Certains m’affirment, au contraire, qu’écouter de la musique en temps réel améliore ce qu’ils écrivent.
Je n’y crois pas. Pas du tout. Comment peut-on estimer que l’on effectue mieux une activité complexe, telle que l’écriture, dans la distraction, que dans la concentration ? Je vous invite, si vous pensez ceci, à faire honnêtement une petite expérience, puis à nous en parler dans les commentaires. Vous pourrez poster vos deux textes à l’appui.

Voici deux sujets de micro-nouvelles. L’une des deux sera écrite avec musique de fond, l’autre sans.
Lancez une pièce. Sur « pile », vous écrirez le sujet 1 en musique, puis le sujet 2 en silence. Sur « face », vous écrirez d’abord en silence, puis en musique.
Lisez soigneusement les deux sujets. Préparez la musique, le stylo ou le clavier, et c’est parti ! (1000 signes et espaces maximum pour chaque texte)

Sujet 1 : Un ovni s’est crashé dans votre jardin. Un vénusien sonne à votre porte. Il vous demande si vous n’auriez pas un « flafliflouff » à lui prêter…

Sujet 2 : Monsieur Martin a menti à sa femme : il a prétendu qu’il devrait rester au bureau pour finir un dossier, mais en fait, il a rendez-vous chez sa maîtresse. Hélas, en arrivant chez sa maîtresse, il la découvre au lit avec… son épouse !

La musique pour écrire : un facteur de couacs ?

La musique pour écrire : un facteur de couacs ?

Mise en condition

Ceci dit, même si écrire en musique me laisse très dubitatif, je suis tout aussi persuadé que la musique peut aider l’écriture. Comment ? Au moment de la mise en condition.
Se replacer dans une scène, une ambiance, une situation, est beaucoup plus facile lorsqu’on se paye une bonne tranche de musique.
Pour chacun d’entre nous, les morceaux, et leurs effets, seront différents. C’est à vous d’explorer ces terres inconnues, pour votre propre compte. Ensuite, afin que vos découvertes vous resservent, afin que les trouvailles se changent en expérience, il vous faudra les noter. Je vous conseille donc d’établir votre playlist d’écriture, dans laquelle vous n’aurez qu’à piocher pour vous aider le moment venu.
Celle-ci peut prendre une forme toute simple. Vous avez compris, à la longue, que j’aime les tableaux… Je vous livre donc ici mon modèle de playlist d’écriture :

État d’esprit recherché Musique(s) URL
Envolées lyriques L’hôtesse de l’air Le lien

(C’est un exemple.)

NB : Comme URL, vous pouvez aussi mettre, dans le tableau, le lien vers votre morceau sur votre disque dur. Cela vous permet de rassembler dans le même tableau les ressources enregistrées chez vous et celles que vous écoutez en streaming.

Les musiques du Mal

Il se trouve que pour mes propres travaux d’écriture, je suis souvent amené à écrire des scènes maléfiques, diaboliques, inquiétantes, flamboyantes, cruelles, ricanantes… Bref, j’ai une playlist un peu longuette de « musiques du Mal » adaptée à l’écriture de toutes sortes de moments noirs du récit. Je vous la livre ci-dessous (et j’ai rajouté, magie de la technique, des liens pour écouter les morceaux).

État d’esprit recherché Musique(s)
Puissance tyrannique, force militaire John Williams, Star Wars ep. I, Droid invasion
Puissance tyrannique, force militaire John Williams, Star Wars ep. V, Marche impériale
Prisonnier en enfer Diablo I, Donjon (30 premières secondes)
La femme fatale, rock n’roll Jacques Dutronc, Linda Lê, L’âme sœur
La nuit, le vague à l’âme Bruno Coulais, Himalaya
Grand désespoir John Williams, Star Wars ep. VI, Chœurs de l’Empereur
Fausse joie, ricanante, mauvaise Camille Saint-Saëns, Danse macabre
Gravité obsédante du mal Krystof Penderecki, Symphonie n°3, Allegro moderato
Solennités maléfiques Berlioz, Symphonie fantastique, Dies irae
Solennités maléfiques Hector Berlioz, la Damnation de Faust, Pandemonium
Poursuite infernale Antonio Vivaldi, Les 4 saisons, L’été-presto
Poursuite infernale Hector Berlioz, la Damnation de Faust, Course à l’abîme
Danses diaboliques, obsédantes Moussorgsky, Une nuit sur le Mont-Chauve

Et maintenant, réceptif internaute… à toi de jouer ! Donne-moi tes playlists d’écriture. Ou bien je te mettrai du rap maori. Très très fort.

Inscrivez-vous

… et restez informé(e) des nouveaux contenus.



(Vous êtes actuellement 1,145 inscrits !)

Inscrivez-vous

… et restez informé(e) des nouveaux contenus.



(Vous êtes actuellement 1,145 inscrits !)